L'EI soupçonné d'avoir capturé 3.000 villageois irakiens - HCR

le
0
    GENEVE, 5 août (Reuters) - L'Etat islamique pourrait avoir 
capturé jeudi jusqu'à 3.000 villageois irakiens en fuite et 
exécuté douze d'entre eux, a déclaré vendredi l'Agence des 
Nations unies pour les réfugiés (HCR) lors de son point 
quotidien sur le conflit en Irak. 
    "Le HCR a reçu des informations selon lesquelles l'EI a 
capturé le 4 août jusqu'à 3.000 déplacés originaires de villages 
du district de Hawiga, dans le gouvernorat de Kirkouk (...). 
Douze de ces déplacés auraient été tués en captivité", a dit un 
porte-parole.  
    Le HCR n'a pas donné d'autres détails mais l'Observatoire 
syrien des droits de l'homme (OSDH), qui suit quotidiennement le 
conflit, a déclaré qu'environ 1.900 civils avaient été capturés 
par 100 à 120 combattants de l'EI, qui les utilisent comme 
boucliers humains contre les attaques des forces irakiennes.  
    L'OSDH a ajouté que des dizaines de civils avaient été 
exécutés par les djihadistes sunnites, et six brûlés vifs.  
    Kirkouk est située à environ 180 km au sud-est de Mossoul, 
deuxième ville d'Irak tenue depuis juin 2014 par l'EI et que les 
forces irakiennes, avec l'aide de la coalition internationale 
anti-EI conduite par les Etats-Unis, espèrent reconquérir dans 
les mois qui viennent.  
    Le HCR a commencé à construire un site au nord-est de 
Mossoul pour 6.000 personnes et en prépare un autre au 
nord-ouest de la ville pour 15.000 personnes. 
    L'Irak compte au total quelque 3,4 millions de déplacés. 
 
 (Tom Miles; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant