L'EI s'est livré à des exactions autour de Mossoul-Onu

le
2
    GENEVE, 25 octobre (Reuters) - Les combattants de l'Etat 
islamique se sont livrés à des exactions et autres massacres et 
autour de Mossoul, leur dernier bastion en Irak, a annoncé mardi 
le porte-parole du Haut-Commissaire aux droits de l'homme de 
l'Onu, Rupert Colville, en citant de premières informations en 
provenance de la région. 
    Dimanche, l'EI aurait tué 50 anciens policiers détenus dans 
un bâtiment à l'extérieur de Mossoul et, jeudi dernier, les 
forces de sécurité en Irak ont découvert les corps de 70 civils 
dans des maisons du village de Touloul Nasser au sud de Mossoul, 
a expliqué Rupert Colville. 
    "Les corps avaient des traces de blessures par balle, mais 
on ne sait pas encore avec certitude à ce stade qui est 
responsable de ces morts", a-t-il ajouté. 
    Dans le village de Safina, à environ 45 km au sud de 
Mossoul, 15 civils ont été tués et leurs corps lancés dans la 
rivière tandis que six hommes, apparemment des proches d'un chef 
de tribu combattant contre l'EI, ont été attachés à un véhicules 
et tirés autour du village. 
    Les six hommes auraient aussi été battus avec des morceaux 
de bois et des crosses d'armes. On ne sait pas ce qu'ils sont 
devenus, a déclaré le porte-parole. 
    Les djihadistes auraient aussi abattu trois femmes et trois 
filles et blessés quatre enfants, parce qu'ils étaient à la 
traîne à 100 mètres derrière alors qu'ils étaient transférés de 
force du village de Roufeïla vers un autre endroit. 
    "Les victimes étaient à la traîne parce une des enfants 
avait un handicap. Elle fait semble-t-il partie de ceux qui ont 
été abattus", a commenté Rupert Colville. 
    Les informations de l'Onu proviennent notamment de civils 
dans le nord de l'Irak. L'Onu a déjà utilisé ce canal par le 
passé. 
    Il n'est pas question pour l'Onu de donner l'identité de ces 
informateurs - il en va de leur sécurité - notamment pour ceux 
qui se trouvent dans des secteurs qui sont toujours aux mains de 
l'EI, a souligné Rupert Colville. 
    Certaines informations viennent aussi de l'entourage du 
gouvernement irakien et doivent être elles aussi vérifiées. 
 
 (Tom Miles; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 il y a un mois

    L'ONU ...toute une légende!

  • fdha il y a un mois

    jamais,au grand jamais,on, aurait pu croire à une telle perversion des quelques salafistes musulmans et à une telle cruauté de certains d'entre eux à l'égard d'enfants et de femmes!qu'ils soient ecartelés,ecorchés vifs et enfin brulés;et jetés en pature aux porcs de la région!!merci ,ALLAH!