L'EI revendique l'attentat au camion piégé en Libye

le
0
    TRIPOLI, 8 janvier (Reuters) - Le groupe Etat islamique (EI) 
a revendiqué vendredi la responsabilité d'un attentat au camion 
piégé contre un centre de recrues de la police qui a fait au 
moins 47 morts jeudi en Libye, l'attentat le plus sanglant dans 
le pays depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011. 
    "Cette opération est une parmi d'autres dans la bataille 
d'Abou al Moughira al Kahtani, qui ne s'arrêtera pas tant que 
nous n'aurons pas libéré toute la Libye", a déclaré l'Etat 
islamique dans un communiqué en citant le chef de l'EI en Libye. 
    L'attaque a été commise à Zliten, à 160 km à l'est de 
Tripoli. 
    Les combattants ayant prêté allégeance à l'organisation 
extrémiste sunnite ont éténdu leur présence en Libye ces 
derniers mois, profitant du chaos ambiant pour prendre le 
contrôle de la ville de Syrte et lancer des attaques contre des 
installations pétrolières.  
    La communauté internationale s'efforce de favoriser un 
rapprochement entre les deux gouvernements qui se disputent le 
pouvoir en Libye grâce à la constitution d'un cabinet d'union 
nationale, mais ce plan se heurte à de vives résistances de la 
part de plusieurs groupes armés.  
    Le Premier ministre désigné en vertu de la feuille de route 
définie par les Nations unies, Fayez Seraj, a déclaré vendredi à 
Tunis que le conseil désigné pour nommer un nouveau gouvernement 
d'union nationale respecterait la date butoir du 17 janvier qui 
lui a été fixée. 
 
 (Patrick Markey, avec Ali Abdelatti au Caire, Aidan Lewis à 
Tunis; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant