L'EI ne contrôle plus aucun puits de pétrole en Irak, dit Bagdad

le
0
    BAGDAD, 28 septembre (Reuters) - Les djihadistes de l'Etat 
islamique (EI), chassés la semaine dernière de Chirkat, dans le 
nord de l'Irak, ne contrôlent plus aucun des puits de pétrole du 
pays , a fait savoir Bagdad mercredi.  
    Les forces gouvernementales ont repris la ville proche de 
Kirkouk jeudi avec l'appui de l'aviation américaine. L'EI avait 
déjà perdu le mois dernier le gisement de Qayyara, reconquis par 
l'armée dans le cadre de l'offensive vers Mossoul, la grande 
ville du Nord.  
    Le gisement de Nadjma, voisin de Qayyara, n'a en revanche 
pas été repris mais l'EI n'y a plus accès aux puits en raison de 
cette offensive, a précisé un porte-parole du ministère du 
Pétrole.  
    Le gisement de "Nadjma n'a pas encore été libéré parce que 
certains sites sont dans la zone de conflit. Le fait est qu'il 
est extrêmement difficile d'extraire le pétrole et d'en faire le 
trafic alors que nos forces avancent vers Mossoul", a-t-il 
souligné.  
    Privé de revenus pétroliers, les djihadistes vont devoir 
lever davantage d'impôts et infliger plus d'amendes dans les 
zones qui restent sous leur joug, a commenté un membre des 
services de sécurité locaux.   
     
 
 (Saif Hameed, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant