L'EI coupe la voie d'approvisionnement à Alep, selon l'OSDH

le
0

BEYROUTH, 24 octobre (Reuters) - La principale voie d'approvisionnement menant aux secteurs d'Alep tenus par le régime syrien est coupée par de violents affrontements entre les troupes de Damas et les djihadistes du groupe Etat islamique (EI), a rapporté samedi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Des membres de l'EI, parlant à Reuters via internet en Syrie, ont affirmé eux aussi que leur organisation avait pris le contrôle de la route, au sud-est d'Alep. En revanche, dans les médias officiels syriens, aucune allusion n'était faite à cette bataille et les autorités de Damas ne se sont pas exprimées sur le sujet. Les médias du régime ont fait état en revanche de la prise par les forces gouvernementales de la localité d'Al Djaboul, non loin d'Alep. Selon l'OSDH, l'EI a lancé son attaque contre la route de Khanasser vendredi matin, en commençant par faire exploser deux voitures piégées. Au total, plusieurs dizaines de combattants ont péri dans les deux camps, ajoute l'OSDH, organisation proche de l'opposition qui suit l'évolution du conflit syrien grâce à un réseau d'informateurs sur le terrain. Il semble que l'attaque de cette voie d'approvisionnement par les combattants de l'EI soit la réplique de ce groupe à la progression de l'armée syrienne en direction de la base aérienne de Koueiras, où les troupes syriennes sont assiégées par les djihadistes de l'EI. L'offensive terrestre lancée par l'armée syrienne bénéficie de l'appui de miliciens du Hezbollah libanais, de combattants iraniens mais aussi, depuis le 30 septembre, du soutien aérien des Russes. (Mariam Karouny et Tom Perry; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant