L'EI aurait exécuté 36 autres membres d'une tribu irakienne

le
1

BAGDAD, 3 novembre (Reuters) - Des combattants du groupe Etat islamique (EI) ont exécuté 36 autres membres d'une tribu irakienne qui résistait depuis plusieurs semaines à leur progression dans la province d'Anbar, a déclaré lundi un membre de cette tribu. "Ils ont été fusillés à Ramadi", a déclaré Hamdan al Nimraoui, de la tribu Albou Nimr dont 322 membres ont déjà été abattus par les djihadistes sunnites la semaine dernière. Le massacre a commencé quand les hommes de l'EI ont entrepris la semaine dernière de traquer et d'exécuter un grand nombre de membres de cette tribu, jetant leurs corps dans des fosses communes ou en bord de route. La tribu Albou Nimr, qui est elle aussi sunnite, a opposé pendant des semaines une vive résistance aux djihadistes de l'EI. Elle a fini par manquer de munitions, de vivres et de carburant la semaine dernière, alors que les insurgés se rapprochaient de son village, Zaouiyat Albou Nimr. Le ministère irakien des Droits de l'homme avait fait état dimanche de 322 membres de la tribu tués, dont plusieurs dizaines de femmes et d'enfants dont les cadavres ont été jetés dans un puits. Un des chefs de la tribu, le cheikh Naïm al Ga'oud, avait déclaré la semaine dernière à Reuters avoir demandé à maintes reprises au gouvernement de Bagdad et à l'armée irakienne de lui fournir des armes, mais n'avoir rien reçu. Le Premier ministre Haïdar al Abadi a ordonné que des raids aériens soient menés contre les positions de l'EI à Hit pour venger ce massacre, a rapporté dimanche la télévision publique. De leur côté, les avions américains de la coalition anti-EI ont mené dimanche et lundi cinq frappes aériennes en Syrie et neuf autres en Irak, a déclaré le Commandement central américain. En Irak, les frappes ont détruit des véhicules et du matériel et touché une petite unité de combattants. Elles ont eu lieu dans les environs des villes de Baïdji, de Falloudja et de Routba. En Syrie, elles ont visé notamment des positions des djihadistes près de la ville kurde assiégée de Kobani, ainsi que les environs de Daïr Az Zour. (Michael Georgy et Susan Heavey; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le lundi 3 nov 2014 à 19:30

    Pas important car pas le moindre palestinien blessé.