L'EI attaque une base syrienne dans l'Est, dizaines de tués-OSDH

le
0

(Actualisé avec bilan concernant la chute d'une base, dernier §) BEYROUTH, 10 septembre (Reuters) - Plusieurs dizaines de soldats gouvernementaux syriens et de djihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont péri dans des combats dont l'enjeu est une base aérienne tenue par le régime de Bachar al Assad dans l'est de la Syrie, a déclaré jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'EI a eu recours à deux voitures piégées au moins pour tenter de s'emparer de la base, située aux abords de la ville de Daïr az Zour, où sont retranchées des troupes gouvernementales, indique l'OSDH. Au moins 18 soldats syriens et 23 djihadistes ont été tués dans les combats, selon l'OSDH. Cette base est l'un des derniers points tenus par le régime Assad dans l'est de la Syrie. Après plus de quatre ans de guerre civile, le régime de Damas contrôle pour l'essentiel les villes de l'ouest du pays, le restant du territoire étant aux mains de l'EI, d'autres groupes rebelles ou de miliciens kurdes, lesquels contrôlent une bonne partie du nord du pays. Mercredi, la télévision nationale syrienne a rapporté que les troupes gouvernementales avaient abandonné la base aérienne d'Abou al Douhour, dans la province d'Idlib (nord-ouest de la Syrie), où elles étaient assiégées depuis deux ans par une coalition d'insurgés comprenant le Front al Nosra, la branche syrienne d'Al Qaïda. Selon l'OSDH, les insurgés ont tué 56 soldats gouvernementaux lors de l'assaut qui s'est soldé par la prise de la base d'Abou al Douhour. Des dizaines de soldats sont en outre portés manquants et les insurgés en ont capturé 40 autres, a dit Rami Abdoulrahman, qui dirige l'OSDH. Interrogé concernant ce bilan, un responsable militaire syrien a indiqué que l'armée ne commentait pas la situation et a réaffirmé que la base avait été évacuée mercredi. (John Davison et Sylvia Westall; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant