L'EI attaque Kirkouk, dans le nord de l'Irak, 8 morts

le
0
 (Actualisé avec précisions) 
    KIRKOUK, Irak, 21 octobre (Reuters) - Des hommes soupçonnés 
d'appartenir à l'organisation Etat islamique (EI) ont attaqué 
vendredi plusieurs bâtiments, dont une centrale électrique, à 
Kirkouk, dans le nord de l'Irak, tuant huit personnes, a-t-on 
appris de sources sécuritaires. 
    Six membres du personnel de sécurité de la centrale 
électrique ont péri dans l'attaque ainsi que deux Iraniens qui 
participaient à une opération de maintenance, dit-on de source 
hospitalière. 
    Au moins huit djihadistes ont également trouvé la mort, en 
activant leurs ceintures d'explosifs ou en affrontant les forces 
de sécurité.  
    Les forces kurdes qui contrôlent la ville depuis 2014, ont 
délogé les combattants de tous les bâtiments qu'ils occupaient, 
à l'exception d'une mosquée et d'un hôtel où les combats se 
poursuivent. 
    L'opération a été revendiquée par l'EI dans un communiqué 
publié sur internet. 
    Un couvre-feu a été décrété par les autorités qui indiquent 
que les infrastructures pétrolières de la ville n'ont pas été 
visées et qu'aucune panne de courant n'est à déplorer. 
    L'attaque intervient quatre jours après le lancement par les 
forces gouvernementales irakiennes de l'assaut sur la ville de 
Mossoul, dernier bastion tenu par l'EI en Irak. 
     
    * Voir aussi LE POINT sur la bataille de Mossoul 
  
 
 (Maher Chmaytelli, Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant