L'EI arrête des villageois sunnites près de Tikrit, en Irak

le
0

BAGDAD, 25 février (Reuters) - Les combattants de l'Etat islamique (EI) ont arrêté ces derniers jours une centaine de civils sunnites près de la ville de Tikrit, à 150 km au nord de Bagdad, où les djihadistes s'attendent à une prochaine offensive de l'armée gouvernementale irakienne, ont rapporté mercredi des responsables locaux. Quelque 3.000 soldats irakiens appuyés par 2.000 miliciens chiites se sont massés ces derniers jours dans la région en vue de lancer une attaque contre les positions de l'EI le long du Tigre, au nord et au sud de Tikrit, ville d'origine de l'ancien président Saddam Hussein contrôlée par les djihadistes depuis juin dernier. Les hommes de l'EI ont arrêté mardi à Roubaidha, à 20 km au nord de Tikrit, 42 villageois sunnites qu'ils soupçonnaient de vouloir prendre les armes contre eux. "Ils ont fait irruption dans les maisons et exigé qu'on leur remette tous les téléphones portables", a rapporté mercredi Hatam al Obeidioun, un habitant de Roubaidha qui a réussi à gagner la ville de Touz Khourmatou. "Ils ont vérifié le contenu des téléphones afin de recueillir des éléments contre des adversaires potentiels." La semaine dernière, les islamistes avaient arrêté 56 personnes accusées d'appartenir à une milice sunnite progouvernementale, a déclaré par ailleurs Abou Kareem al Obeidi, un autre habitant qui a fui Roubaidha. Des témoins ont vu des véhicules 4x4, transportant apparemment des prisonniers, se diriger vers le nord et la ville de Mossoul, également tenue par l'EI. (Ahmed Rasheed avec Saif Hameed, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant