L'EI annonce la mort de son porte-parole Al Adnani à Alep

le
0

BEYROUTH (Reuters) - Le porte-parole du groupe Etat islamique (EI), Abou Mohamed al Adnani, qui avait appelé en 2014 à tuer des Français "par tous les moyens", a été tué à Alep, rapporte mardi l'agence de presse de l'EI, Amaq.

Amaq précise dans un communiqué distribué aux sympathisants de l'organisation djihadiste que son porte-parole a trouvé la mort "en supervisant les opérations destinées à repousser les campagnes militaires contre Alep".

En septembre 2014, Abou Mohamed al Adnani avait lancé un appel au meurtre d'"infidèles" français, américains ou de pays alliés par tous les moyens.

"Si vous ne pouvez pas trouver d'engins explosifs ou de munitions, isolez l'Américain infidèle, le Français infidèle ou n'importe lequel de ses alliés", avait-il dit dans un message enregistré. "Ecrasez-lui la tête à coups de pierre, tuez-le avec un couteau, renversez-le avec votre voiture, jetez-le dans le vide, étouffez-le ou empoisonnez-le."

En juin, cet appel d'Abou Mohamed Al Adnani a été cité par Larossi Abballa, le sympathisant de l'EI qui a assassiné un couple de policiers français à leur domicile de Magnanville (Yvelines).

Après l'attentat de Nice le 14 juillet, le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a aussi évoqué l'influence du "message de Daech" (NDLR: l'acronyme de l'EI) sur des individus comme Mohamed Lahouaiej Bouhlel, le Tunisien qui a foncé dans la foule avec un camion.

(Angus McDowall; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant