L'EI a exécuté 2.000 Irakiens à Ninive, affirme un ministre

le
0

BAGDAD, 7 août (Reuters) - Plus de 2.000 Irakiens ont été exécutés ans la province de Ninive, dans le nord de l'Irak, par les djihadistes de l'Etat islamique qui contrôlent cette partie du pays, indique le ministre irakien de la Défense vendredi dans une vidéo. Ce chiffre n'a pas pu être vérifié de manière indépendante dans l'immédiat et des responsables au ministère n'ont pas été mesure de préciser quand ces exécutions avaient eu lieu, ni combien de personnes avaient été tuées. L'accès à de nombreuses régions du nord et de l'ouest de l'Irak, contrôlées par les islamistes, demeure strictement limité. Des témoins et des sources à la morgue de Mossoul, capitale de la province de Ninive, ont précisé à Reuters que la plupart des exécutions mentionnées s'étaient produites au cours des six derniers mois. La majorité des victimes, tuées pour des délits de droit commun comme le vol, ont déjà été enterrées mais les corps de journalistes et d'anciens policiers ou soldats sont arrivés à la morgue vendredi, précisent ces mêmes sources. "(L'Etat islamique) a assassiné de sang froid 2.070 habitants de Ninive pour refus de coopérer", affirme le ministre de la Défense, Khaled al Obeidi, dans une vidéo mise en ligne sur le site du ministère. Des entretiens réalisés avec des habitants au mois de janvier ont permis de montrer comment l'Etat islamique avait mis en oeuvre un puissant état policier pour réduire au silence le mécontentement de la population à Mossoul. Pour le Premier ministre irakien Haïder al Abadi, ces exécutions sont des représailles aux pertes enregistrées dans la province d'Anbar par les djihadistes, contraints de se replier face l'offensive des forces gouvernementales. (Ahmeed Rasheed et Said Hameed; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant