L'Égypte vit les heures «les plus critiques de son histoire»

le
0
Aux questions sur l'état de santé de Hosni Moubarak s'ajoute l'incertitude sur le résultat de la présidentielle.

Les informations contradictoires sur l'état de santé de Hosni Moubarak, diffusées mardi alors que plusieurs dizaines de milliers de personnes s'étaient massées place Tahrir pour dénoncer un «coup d'État institutionnel » de l'armée, ont encore alourdi le climat de tension et d'incertitude qui plane sur l'Égypte.

En quelques jours, le pays a assisté à la dissolution d'une Assemblée dominée par les islamistes et à l'attribution de pouvoirs exorbitants au Conseil suprême des forces armées (CSFA). Ce jeudi, ils attendent en outre le résultat d'une élection présidentielle dont chacun des deux candidats s'est d'ores et déjà proclamé vainqueur.

Mardi soir, lorsque l'agence officielle Mena a annoncé la «mort clinique » du raïs, des cris de joie et des coups de klaxon ont d'abord retenti dans le centre du Caire, accompagnés de tirs de feux d'artifice. Mais tandis qu'une partie des contestataires quittait la place, un noyau dur a décidé de prolonger la manifestatio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant