L'Egypte va dédommager Israël pour l'arrêt des livraisons de gaz

le
0
 (Actualisé, l'Egypte fait appel, §§ 2, 6) 
    JERUSALEM, 6 décembre (Reuters) - La société publique 
israélienne Electric Corporation a annoncé dimanche que la 
société égyptienne d'exportation de gaz naturel, à la suite 
d'une décision arbitrale, allait devoir lui verser 1,76 milliard 
de dollars (1,62 milliard d'euros) pour la dédommager de l'arrêt 
unilatéral des livraisons de gaz en 2012. 
    L'Egypte a aussitôt fait savoir qu'elle faisait appel de 
cette décision et qu'elle suspendait les discussions sur les 
importations de gaz avec Israël en attendant que ce différend 
soit réglé. 
    En 2005, l'Egypte avait conclu un accord avec Israël pour 
lui vendre pendant vingt du gaz naturel mais cet accord a été 
rompu par le président islamiste Mohamed Morsi après une série 
d'attentats visant le gazoduc dans la péninsule du Sinaï et en 
raison d'une polémique en Egypte sur le fait que ce gaz était 
vendu à un prix très inférieur aux cours du marché. 
    Egypt Mediterranean Gaz (EMG), la société israélienne 
supervisant l'accord, réclamait 4 milliards de dollars de 
dédommagement. 
    Un tribunal d'arbitrage international a finalement accordé 
1,76 milliard de dollars à Electric Corporation  ISECO.UL , plus 
les intérêts et les frais de justice, indique cette dernière 
dans un communiqué. 
    Les autorités égyptiennes ont ajouté qu'elles avaient été 
condamnées à payer à EMG 288 millions de dollars. 
    Electric Corporation a expliqué que l'arrêt des soudain des 
livraisons de gaz égyptien avait durement affecté son activité 
et l'avait contrainte à acheter du carburant plus cher pour 
continuer à produire de l'électricité.  
 
 (Ari Rabinovitch, Steven Scheer et Lin Noueiheid; Tangi Salaün 
et Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant