L'Egypte transmet les demandes palestiniennes à Israël

le
0

LE CAIRE, 4 août (Reuters) - Les autorités égyptiennes ont transmis lundi à Israël une série de demandes présentées par les Palestiniens dans le cadre d'une médiation visant à instaurer une trêve dans la bande de Gaza et à ouvrir la voie à des négociations après trois semaines de combats. Des émissaires palestiniens ont tenu une réunion avec le chef des services de renseignement égyptiens lundi au Caire consacrée à l'examen d'une liste de revendications présentée par plusieurs organisations dont le Hamas et le Djihad islamique. Les demandes incluent un cessez-le-feu, le retrait des troupes israéliennes de l'enclave côtière, la levée du blocus imposé à ce territoire, la libération de prisonniers et le début d'une aide à la reconstruction, ont précisé des membres de la délégation palestinienne. Selon une source égyptienne, Le Caire tente d'obtenir une prolongation du cessez-le-feu afin de permettre une poursuite des discussions. Israël, qui n'assiste pas aux entrevues après avoir accusé le Hamas d'une violation du précédent cessez-le-feu, estime que la totalité des tunnels et des stocks de roquettes doivent être détruits à Gaza. "Nous attendons maintenant la réponse des Israéliens", a précisé cette source égyptienne. Un représentant palestinien a noté qu'une trêve pourrait ouvrir la porte à des négociations plus larges. "Si Israël accepte un cessez-le-feu de 72 heures, l'Egypte pourrait inviter Israël à envoyer une délégation au Caire afin de mener des négociations indirectes avec la délégation palestinienne sur tous les problèmes", a dit ce représentant. Un autre responsable palestinien a ajouté que la question d'une potentielle trêve de sept jours a été évoquée. Une source du Hamas à Doha a affirmé que l'organisation ne déposerait pas les armes tant que les demandes palestiniennes ne seraient pas satisfaites. Le Qatar, qui soutient le Hamas mais n'est pas présent au Caire, poursuit ses consultations avec la Turquie et avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry dans l'hypothèse où la réunion en Egypte se traduirait par un échec, ont précisé une source locale et un représentant du Hamas à Doha. (Lin Noueihed et Yasmine Saleh; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant