L'Égypte prise dans l'étau de la violence

le
0
Les Frères musulmans ont encore manifesté ce week-end, alors que la loi autorise les forces de l'ordre à tirer.

Correspondante au Caire

C'est une spirale infernale qui s'empare de l'Égypte. Une spirale de violence qui a causé ce week-end la mort d'au moins 13 personnes dans des heurts opposant des partisans de l'ex-président Morsi aux forces de l'ordre. À l'origine de cette nouvelle hécatombe: une vague de manifestations, lancée à l'appel d'une coalition chapeautée par les Frères musulmans. Désormais catalogués «terroristes», ceux-ci tombent de surcroît sous le coup d'une nouvelle loi sur les rassemblements, adoptée en novembre dernier, qui autorise les forces de l'ordre à tirer sur les manifestants. Une licence que les forces de l'ordre s'étaient déjà octroyée - mille personnes sont mortes en six mois - et qu'elles exercent désormais en toute impunité.

Vendredi, les manifestants s'étaient rassemblés par milliers à travers le pays après l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant