L'Égypte plonge dans un nouveau cycle de violences

le
0
Les deux attentats sanglants de mercredi, dans le Sinaï et au Caire, ravivent la lutte entre l'armée et les Frères musulmans.

Le répit n'aura pas été de longue durée. Une semaine après la fin de l'état d'urgence et du couvre-feu instaurés après la destitution de l'ex-président Morsi, deux attentats quasi simultanés ont frappé l'Égypte ce mercredi matin. Le premier, survenu dans la ville d'al-Arish, dans le Sinaï-Nord, a coûté la vie à au moins dix soldats de l'armée et blessé une trentaine de personnes. Depuis cet été, la très volatile péninsule, proche d'Israël et de la bande de Gaza, connaît un regain de violence quasi quotidien contre les forces de l'ordre égyptiennes. Un peu plus tard, c'est la capitale, Le Caire, qui a été ébranlée par une attaque visant cette fois-ci un poste de contrôle routier de la police. La bombe, lancée par des inconnus, aurait blessé plusieurs personnes dont un major de la police, selon une source sécuritaire.

Coïncidence d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant