L'Egypte implique un gang dans le meurtre de Giulio Regeni

le
0
    LE CAIRE, 25 mars (Reuters) - Un sac et un passeport 
appartenant à l'étudiant italien Giulio Regeni, assassiné en 
Egypte, ont été retrouvés dans les affaires d'une bande de 
malfaiteurs se faisant passer pour des policiers, a annoncé 
jeudi le ministère égyptien de l'Intérieur. 
    Les malfaiteurs ont été tués dans une fusillade avec les 
forces de sécurité. 
    L'étudiant italien de l'université de Cambridge a disparu le 
25 janvier, et son corps torturé a été retrouvé dans un fossé le 
3 février. Il menait des recherches sur l'émergence de syndicats 
indépendants dans le pays et avait écrit des articles critiques 
du régime. 
    Des ONG ont accusé les services de sécurité d'être impliqués 
dans le meurtre du jeune homme de 28 ans. 
    Selon le ministère de l'Intérieur, le gang soupçonné d'être 
lié au meurtre faisait passer ses membres pour des policiers et 
était spécialisé dans "le kidnapping d'étrangers et le vol de 
ces derniers".     
 
 (Amina Ismail; Julie Carriat pour le service français, édité 
par Henri-Pierre André) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant