L'Égypte fait le bilan des échecs de Morsi

le
0
Un an après l'élection du président islamiste, la population a perdu ses illusions et se mobilise à nouveau.

Correspondante au Caire

Tout ça pour ça. Mercredi soir, dans un ultime effort de réconciliation, Mohammed Morsi a fini par reconnaître certaines «erreurs», en proposant d'amender la Constitution. Mais son discours fleuve de deux heures et demie, parsemé de piques sournoises lancées à ses opposants, n'a fait qu'exacerber leur colère et leur détermination à manifester en masse ce dimanche 30 juin, date anniversaire de son investiture.

«Chaque nouveau jour qui passe creuse davantage le fossé qui nous sépare de lui», râle Mahmoud, 42 ans. Lui, le vendeur ambulant du quartier populaire d'Imbaba, ex-fan des Frères musulmans, électeur de celui qui promettait une «Nahda» («Renaissance») n'a aujourd'hui qu'un mot à la bouche: «Erhal» («Dégage!»). Rédigé en lettres arabes, il en a d'ailleurs fait la nouvelle enseigne de son chariot, où des di...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant