L'Égypte face à un regain de violence dans le Sinaï

le
0
Depuis la mise à l'écart du président Morsi, les attaques, imputées aux islamistes, se succèdent dans cette péninsule.

Alors que la capitale égyptienne vit une fragile transition politique depuis l'éviction de Mohammed Morsi, le nord du Sinaï est en proie à une recrudescence de violence, imputée à des partisans de l'ex-président islamiste. Ce lundi, l'attaque à la roquette d'un autobus transportant des ouvriers, à al-Arich, a coûté la vie à 3 personnes et blessé 17 autres.

Selon le colonel Ahmed Ali, un porte-parole militaire, un «groupe terroriste» avait pris pour cible un véhicule de police, mais frappé par erreur celui des employés d'une cimenterie. L'incident, qui est survenu quelques heures après des affrontements opposant des hommes armés aux soldats égyptiens près de la frontière israélienne, est le dernier d'une longue liste d'attaques quotidiennes qui embrasent de nouveau cette péninsule reculée du pays. La semaine passée, un copte y a été retro...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant