L'Égypte en passe de finaliser l'achat du Rafale

le
0
Jean-Yves Le Drian (au centre) avait rencontré le président al-Sissi (à droite) au Caire le 16 septembre dernier.
Jean-Yves Le Drian (au centre) avait rencontré le président al-Sissi (à droite) au Caire le 16 septembre dernier.

Les efforts diplomatiques de Jean-Yves Le Drian devraient enfin payer : l'Égypte est en passe d'être le premier client du Rafale. L'accord de principe a été formalisé par le président égyptien al-Sissi samedi à la suite de la visite de son négociateur, al-Assar, dans le bureau du ministre français de la Défense, vendredi vers 18 heures. Un communiqué commun de François Hollande et du président égyptien est attendu à la fin de la semaine. D'ici là, pas d'officialisation de la part de l'Élysée qui demeure prudent. Il s'agirait d'un marché de plus de 5 milliards d'euros.L'Égypte passerait commande de 24 avions Rafale et de deux frégates multimission afin de combattre al-Qaida au Sinaï et de mieux protéger ses côtes. Jean-Yves Le Drian se rendra au Caire dans quelques jours après l'officialisation de la vente.Notre ami al-SissiCe serait une excellente nouvelle pour l'armement français. D'autant que la vente du Rafale fait partie de l'équation de la loi de programmation militaire. L'État français commande cette année 11 Rafale, mais baissera sa commande publique à 4 Rafale en 2016. Les ventes internationales sont censées compenser ce retrait. Il faut parvenir à une vente d'une quarantaine de Rafale pour respecter l'équation financière de la loi de programmation militaire.Le président al- Sissi avait une première fois rencontré Jean-Yves Le Drian le 16 septembre. Puis, les deux hommes avaient dîné ensemble à l'Hôtel de Brienne...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant