L'Égypte en campagne auprès des investisseurs étrangers

le
0

La crise politique a fait fuir investisseurs et touristes. Le ministre de l'Industrie a entamé lundi, par Paris, une tournée internationale qui le mènera en deux mois à Berlin, Bruxelles, Londres, Washington et Moscou.

Tel un chef d'entreprise en quête de capitaux frais, Mounir Fakhry AbdelNour, le ministre égyptien de l'Industrie, a entamé lundi, par Paris, une tournée internationale qui le mènera en deux mois à Berlin, Bruxelles, Londres, Washington et Moscou. Le gouvernement égyptien issu de la prise de pouvoir des militaires en juin dernier s'appuie sur l'adoption d'une nouvelle Constitution, par référendum, il y a deux semaines, pour rassurer les Occidentaux quant à son ancrage démocratique.

Une élection présidentielle est prévue pour fin mars, suivie de législatives à la fin de l'été. Le risque d'une dictature en Égypte? Avec «un peuple qui a fait deux révolutions, contre la dictature de Moubarak et contre le fascisme religieux de Morsi, impossible...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant