«L'Égypte doit prendre conscience du danger du communautarisme» 

le
0
INTERVIEW - Hossam Bahgat, directeur de l'Initiative égyptienne pour les droits de l'homme, propose des pistes de sortie de crise.?

LE FIGARO. - Les coptes ont vivement réagi à l'attentat d'Alexandrie en mettant en cause le gouvernement davantage que les terroristes eux-mêmes. Comprenez-vous leur colère?

Hossam BAHGAT. - Cette colère dirigée contre l'État traduit un sentiment d'injustice, totalement fondé et ressenti depuis trop longtemps. S'ils réagissent aujourd'hui, c'est pour demander que leurs droits et leur dignité soient respectés et parce qu'ils ne veulent plus se sentir aussi vulnérables face à ce genre d'attaque. Cet attentat s'est produit dans un contexte émotionnellement chargé. Il y a quelques semaines, la police a tué deux coptes qui manifestaient contre l'arrêt de la construction d'une église à Omraneya (dans la banlieue du Caire, NDLR). On est à quelques jours du premier anniversaire de l'attaque contre l'église de Nag Hammadi, et les coptes sont furieux qu'aucun verdict n'ait encore été prononcé contre les auteurs présumés de la fusillade. Ils éprouvent aussi de la frustra

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant