L'Égypte de Morsi menacée par la faillite

le
0
Confrontés à un déficit de 10,9 %, les islamistes répugnent à engager les mesures d'austérité exigées par le FMI.

Le nez dans son volant, Emad Soleyman fulmine. De l'autre côté de son pare-brise, l'horizon - bouché par un embouteillage digne des pires journées cairotes - est aussi sombre que l'avenir économique de son pays. Lorsqu'il n'est pas en plein zahma («bouchons», en dialecte égyptien), ce chauffeur de taxi perd patience dans les interminables files d'attente qui ne cessent de s'allonger devant les stations-service: la faute à une pénurie de carburant qui sévit dans une Égypte au bord du gouffre financier, alors qu'une nouvelle mission du FMI se trouve actuellement à son chevet.

La situation est telle que même le ministre de la Planification, Achraf el-Arabi, a osé la qualifier de «préoccupante» à la veille de la reprise, en fin de semaine dernière, des discussions pour l'octroi d'un prêt de 4,8 milliards de dollars. Il faut dire que plus de deux ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant