L'Egypte adopte une nouvelle loi contre l'émigration illégale

le
0
    LE CAIRE, 17 octobre (Reuters) - Le Parlement égyptien a 
adopté lundi une loi destinée à lutter contre l'émigration 
illégale et le trafic d'être humains après le naufrage d'un 
bateau transportant environ 450 migrants le mois dernier au 
large des côtes méditerranéennes. 
    La nouvelle loi prévoit des peines de prison et des amendes 
pour les personnes reconnues coupables de trafic d'être humains 
ou ayant servi d'intermédiaires. Les personnes qui hébergent des 
migrants, qui les transportent ou qui facilitent d'une manière 
ou d'une autre leur voyage s'exposent aussi à la prison. 
    Le texte souligne parallèlement les droits des migrants et 
leur garantit notamment un traitement humanitaire et l'accès aux 
soins et à une aide juridique, avec une insistance particulière 
sur les droits des femmes et des enfants. 
    L'adoption de cette loi est la première initiative de 
l'Egypte visant à élaborer une stratégie pour combattre le 
trafic de migrants en plein essor sur sa côte méditerranéenne. 
    Outre les migrants transitant par l'Egypte en provenance 
d'autres pays d'Afrique ou du Proche-Orient, de plus en plus 
d'Égyptiens cherchent à échapper à la détérioration de la 
situation économique dans leur pays. 
     
 
 (Mostafa Hashem; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant