L'Église s'inquiète des dégradations de cathédrales

le
2
Des inscriptions haineuses ont été découvertes à Nantes et à Limoges. L'Église joue l'apaisement.

À Nantes comme à Limoges, les cathédrales ont été l'objet, en fin de semaine dernière, d'actes de vandalisme mais l'Église catholique refuse l'amalgame qui laisserait penser qu'il s'agirait de rétorsion contre ses prises de position sur le mariage pour tous. Des inscriptions à caractère nazi ou satanique ont été retrouvées à Nantes mais aussi des dessins de bustes de Femen et du logo de la Manif pour tous.

À Limoges, le «A» dans un cercle, pour «anarchie», apparaît mais avec deux inscriptions: «D. Venner see you in hell» (souhaitant l'enfer à l'homme qui s'est suicidé à Notre-Dame) et cette phrase, «droit canonique = sharia» (en référence - mal orthographiée - à la charia, la loi musulmane). Le curé de cette cathédrale, le père François Renard, ne voit «pas de lien» sérieux avec l'opposition de l'Église contre le mariage pour tous et se «méfie des amalgames...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • papy988 le mardi 11 juin 2013 à 06:07

    D'accord avec m619. pour moi c'est simple je vote fn en 2017 plus pour conteste que par conviction, quoi que.

  • M6197799 le lundi 10 juin 2013 à 22:27

    Heureusement qu'il ne s'agissait pas d'un cochon posé devant une mosquée, sinon il y aurait eu un scandale, et Taubira et Valls en première ligne, et même Claudine Dupont (c'est le vrai nos de Vallaud belkacem, vous pouvez vérifier)