L'Église dénonce l'antisémitisme

le
0
Ce mardi, les participants au sommet mondial judéo-catholique se sont rendus dans le Mémorial de la Shoah, à Drancy.

Aux négationnistes de tous bords, une survivante de Birkenau, Yvette Lévy, passée par le camp de Drancy -un «pré-enfer»-, a rappelé ce mardi dans ses détails que la déportation des Juifs et leur extermination n'est pas un mythe. Elle s'exprimait dans cette ville de la banlieue nord de Paris sur le lieu même du camp de sinistre mémoire où les Juifs étaient concentrés avant d'être jetés dans des wagons pour l'Allemagne. Devant elle, une centaine de hauts représentants du judaïsme et de l'Église catholique, dont plusieurs cardinaux venus de Rome, réunis à Paris depuis dimanche et jusqu'à ce mercredi midi, pour un sommet mondial de dialogue . Ce Comité de liaison catholique-juif international se réunit tous les deux ans dans une capitale du monde -sauf à Jérusalem et à Rome- depuis que le Concile Vatican II et sa déclaration Nostra Ætate, en 1965, a mis un terme à deux millénaires de conflit.

À voir, dans les bus qui conduisaient, mardi après-midi, ces dél

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant