L'effet performance a représenté 5,74 milliards d'euros pour les fonds actions en juin

le
0
(NEWSManagers.com) - La finesse de la nouvelle classification présentée récemment par Europerformance a SIX Company permet de trouver quelques catégories ayant enregistré des souscriptions nettes au cours du mois de juin parmi l'ensemble des OPCVM français. Mais elles ne feront pas illusion. Ni par leur nombre ni par les montants en question.

Car ce mois de juin met en évidence une forte décollecte nette, quelle que soit la famille en question. La catégorie des fonds de trésorerie affiche ainsi une variation négative de 3,58 % compte tenu de sorties nettes s'élevant à 13,11 milliards d'euros. Pour sa part, la famille obligataire a enregistré une baisse de ses actifs sous gestion de 1,39 % avec une décollecte de 896,09 millions d'euros et un effet marché de -0,04 %. De leur côté, les fonds actions ont subi des rachats encore plus importants, la décollecte nette s'élevant sur le mois à 1,59 milliards d'euros. Pour autant, les actifs sous gestion ont progressé dans leur ensemble de façon assez nette (+2,46 %) et ce en raison d'un effet marché important de 3,44 %. Et ce scénario se répète pour les fonds convertibles. Les sorties nettes s'élèvent à 4,49 millions d'euros tandis que leur encours progresse de 1,38 % compte tenu de la hausse du marché de 1,56 %.

Plus en détail, selon les données d' Europerformance, la distinction entre l'effet souscriptions et l'effet marché montre que pour les fonds monétaires, face aux 13,11 milliards de sorties, la performance des OPCVM n'a représenté que 166 millions d'euros moins un million d'effet revenus. Pour la famille obligataire, cette fois, l'effet marché et l'effet revenus ont accentué la baisse de l'encours : de - 85 millions d'euros pour le premier et de -13 millions d'euros pour le second. Tant en ce qui concerne la décollecte nette que l'effet marché, la catégorie de fonds investis en obligations de la zone euro a le plus pesé. Les sorties nettes ont atteint 838 millions alors que l'effet marché et l'effet revenus ont représenté respectivement -190 millions et -12 millions.

Mais le plus spectaculaire concerne la famille actions dont l'effet performance a atteint... 5,74 milliards d'euros ? moins 39 millions d'effet revenus. La catégorie d'OPCVM investie en actions européennes est responsable en grande partie de ces chiffres. Les sorties nettes ont atteint 735 millions d'euros tandis que l'effet performance a représenté 4,73 milliards ? auxquels il faut retrancher 38 millions d'effet revenus. Enfin, pour les obligations convertibles, l'effet performance a représenté 157 millions d'euros.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant