L'effet Dupraz booste Toulouse, Sainté et Caen déchantent

le
0
L'effet Dupraz booste Toulouse, Sainté et Caen déchantent
L'effet Dupraz booste Toulouse, Sainté et Caen déchantent

Si vous souhaitiez animer votre samedi soir, la 30e journée de Ligue 1 avait un joli programme à vous offrir avec aucun match nul. Toulouse qui relève la tête avec brio pour la première de Dupraz, les arabesques de Boufal qui guident Lille, les Verts qui n'avancent plus ou encore la joie niçoise. Récapitulatif.

Bastia 1-2 Lille

Buts : Boufal (37e) et Amadou (59e) pour Lille // Danic (90+2e) pour Bastia

Frédéric Antonetti parle de lui comme un "joueur rare ", mais qui a encore tendance à tomber dans la facilité. Une semaine après avoir démarré sur le banc et laissé éclater sa frustration sur Reims (2-0, avec un but et deux passes décisives), Sofiane Boufal a de nouveau fait parler tout son talent en terre corse. Dans une enceinte de Furiani presque imprenable cette saison (troisième meilleure équipe à domicile derrière Paris et l'OL) et face à des Bastiais invaincus depuis cinq rencontres, les Dogues commencent plus que timidement. Sans inspiration, ils s'en remettent à un éclair de Boufal avant la mi-temps qui nettoie la lucarne gauche de Leca. L'artiste lillois, très en verve ce samedi soir, participe ensuite au second but en bottant le coup de pied arrêté qui profite à Amadou à l'heure de jeu. Trop attentistes et toujours en manque d'efficacité comme lors de leurs dernières sorties, les Bastiais réagissent trop tardivement par Danic dans le temps additionnel après une mésentente entre Basa et Enyeama. Grâce à cette victoire obtenue, le LOSC porte sa série d'invincibilité à six matchs. Merci Boufal et son pied gauche.

Toulouse 4-0 Bordeaux

Buts : Ben Yedder (5e,50e), Braithwaite (86e) et Trejo (90e) pour Toulouse

Peut-être que la mission a tout d'une gageure. Peut-être que le défi semble insurmontable. Mais Toulouse, engagé dans une lutte désespérée pour sa survie dans l'élite, s'est donné le droit d'y croire encore. Pour la première de Pascal Dupraz sur le banc toulousain, une semaine après son malaise, ses hommes ont affiché un visage méconnaissable par rapport aux semaines précédentes. Un premier succès depuis onze matches en championnat qui doit presque exclusivement à la magie de Ben Yedder, auteur de 9 des 12 derniers pions du TFC. D'entrée, le virevoltant attaquant surprend les Girondins dès la 5e minutes après un joli numéro personnel. Solides à défaut d'être pleinement rassurants dans un nouveau système en 4-3-3, les Toulousains sont…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant