L'Efama se met au service de l'investisseur

le
0
(NEWSManagers.com) - Le nouveau directeur général de l'Association européenne de la gestion d'actifs (l' Efama), Claude Kremer, qui a pris ses fonctions il y a quelque mois, a fait approuver ce mois-ci les cinq thèmes prioritaires de son mandat : l'épargne long terme, l'information et l'éducation de l'investisseur, une réglementation bénéfique pour l'investisseur, le développement de la marque Ucits et la légitimité de l'association. Le 27 septembre à Luxembourg, à l'occasion de la conférence annuelle de l'Association luxembourgeoise des fonds d'investissement, Claude Kremer a indiqué que l' Efama allait passer aux travaux pratiques.
" La validation de mes propositions pour les deux prochaines années était pour moi essentielle. L'investisseur est désormais au centre de nos préoccupations" , a souligné à NewsManagers Claude Kremer. " Tout est lié. Si nous arrivons à progresser sur le front de l'information et de l'éducation de l'investisseur, nous parviendrons à infléchir son comportement, par exemple sur l'épargne à long terme" , explique Claude Kremer. L' Efama a d'ores et déjà constitué un comité de pilotage sur les retraites avec l'objectif de dresser un état de lieux pour ensuite organiser une journée sur ce thème, si possible en partenariat avec les parties prenantes comme la Commission européenne.


Autre gros chantier ouvert, l'éducation qui pourrait également faire l'objet d'un événement (investor education day), autour d'un élément d'actualité, par exemple autour de la mise en oeuvre du document clé pour l'investisseur, le fameux KIID ou DICI en français. Cela dit, Claude Kremer relève les disparités entre pays sur ce thème, les Allemands et les Italiens figurant parmi les bons élèves et souligne l'effet multiplicateur que peuvent jouer certains acteurs, en l'occurrence les distributeurs et les médias.


L' Efama entend aussi dialoguer de façon plus suivie avec les régulateurs étrangers, notamment asiatiques, qui ne saisissent pas toujours les tenants et les aboutissants des évolutions réglementaires européennes. " Il s'agit de montrer aux investisseurs étrangers le bien-fondé de nos réglementations" , indique Claude Kremer.


Enfin, l' Efama souhaite lancer une campagne d'explication, dont les formes restent à définir, pour insister sur la contribution du secteur de la gestion d'actifs à l'économie réelle. Parallèlement à tous ces projets, l'association continue de suivre au jour le jour les péripéties de l'actualité réglementaire. Deux priorités sur ce sujet. " Nous voulons lutter contre la surréglementation. La réglementation doit servir le marché. Ce n'est pas une fin en soi. L'autre sujet qui nous tient particulièrement à coeur concerne les Prips (package retail investment products) qui doit permettre de mettre en place les conditions d'une concurrence loyale et qui doit se traduire par davantage de transparence" , précise Claude Kremer.


info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant