L'Efama dénonce le coût du projet de taxe sur les transactions financières

le
1
(NEWSManagers.com) -

L'Association européenne de la gestion financière ( Efama) a qualifié de " trompeurs" le 30 novembre dans un communiqué les commentaires récents laissant entendre que la taxe sur les transactions financières souhaitée par certains constituerait une contribution du secteur des services à l'économie et à la société dans son ensemble.

Selon l'association, ces commentaires sont trompeurs car le coût économique de la taxe serait en pratique porté par le consommateur final, dont les épargnants et les participants dans les fonds de retraite. L'impact de la taxe sur le secteur des fonds engagé sur le marché de l'épargne à long terme serait " significatif" , non seulement parce que les principaux taux seraient " relativement élevés" mais aussi parce que le projet dans sa forme actuelle se traduirait par une taxation multiple.

Dans le cas des fonds d'investissement par exemple, la taxe s'appliquerait à la fois au niveau des fonds (sur les transactions dans leurs portefeuilles) et de leurs investisseurs (sur les transactions dans les compartiments/parts des fonds). En outre, le recours à des intermédiaires financiers pour la distribution de parts signifie que l'achat de parts par un seul investisseur peut impliquer des transactions multiples tout le long de la chaîne de distribution, et donc tout autant d'opérations susceptibles d'être soumises à la taxe.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M388874 le mardi 6 déc 2011 à 12:23

    les responsables de la crise sont les politiques,donc c'est eux qui doivent payer;en commençant par ne plus prendre de salaire ni aucun avantage