L'Éducation nationale ne fait pas le plein de professeurs

le
0
Deux tiers des postes d'enseignants ne sont pas pourvus en lettres classiques et un quart en anglais ou en allemand.

Sur onze mille postes proposés dans l'enseignement secondaire, plus de mille cinq cents n'ont pas été pourvus en 2013 - soit 13,9 % des postes contre 14,6 % l'an dernier -, faute de candidats en nombre suffisant ou au niveau attendu. Le ministère de l'Éducation nationale s'autocongratule cependant. Les résultats des concours enseignants «attestent de la capacité retrouvée de l'Éducation nationale à attirer les étudiants vers les métiers du professorat», a clamé ces jours-ci le bureau de presse du ministre. Certes, le nombre d'admis dans le premier degré est en hausse de 66% par rapport à l'an dernier et celui du second degré, de 21%. Au total, «près de 5000 recrutements de plus que lors de la session 2012» ont eu lieu.

Le regain d'intérêt est lié à l'augmentation des postes proposés par le gouvernement, une promesse de campagne de François...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant