L'Edhec toujours favorable à un relèvement de l'âge légal de départ en retraite

le
0

(NEWSManagers.com) - Alors que les orientations proposées par le Premier ministre pour la réforme des retraites ne remet pas en cause l'âge légal de départ, l'Edhec estime dans un communiqué publié le 28 août et sur la base de plusieurs de ses travaux de recherche, qu'il eut été au contraire opportun de privilégier un relèvement de l'âge légal de départ en retraite.

Par ce biais, estime l'Edhec, il serait en effet explicitement affiché une nouvelle norme de départ en retraite, augmentant l'horizon d'activité des seniors, en mesure d'inciter les employeurs à maintenir plus durablement en emploi leurs salariés de plus de 55 ans.

Selon Arnaud Chéron, directeur du Pôle de recherche en économie de l' EDHEC, l'augmentation de la durée moyenne d'activité constitue un stimulus à l'emploi dès 55 ans en incitant les entreprises à maintenir les emplois de salariés seniors ayant accumulé des compétences sur leur poste de travail.

Dans une étude qui remonte certes à 2008 (" Que peut-on attendre d'une augmentation de l'âge de départ en retraite?" ), Arnaud Chéron évoquait le " double dividende" sur l'emploi d'une hausse de l'âge de départ en retraite. " Si les individus partaient en retraite un an plus tard, typiquement en faisant passer de 60 à 61 ans l'âge minimum légal de départ, il pourrait en résulter une augmentation du taux d'emploi des 60-64 ans de 8 points. A ce premier " dividende " s'en ajouterait un second, pour les 55-59 ans, caractérisé par une augmentation du taux d'emploi pour cette tranche d'âge de 9 points. Autrement dit, les 3/4 de l'objectif affiché par le plan senior en 2006, c'est-à-dire un taux d'emploi des 55-64 ans égal à 50% à l'horizon 2010, contre 38% aujourd'hui, pourrait être atteint" , écrivait alors Arnaud Chéron.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant