L'EDF remet le courant au Stade de France

le
0
L'EDF remet le courant au Stade de France
L'EDF remet le courant au Stade de France

Quatre mois après les attentats, les Bleus ont illuminé le Stade de France en offrant à son public un spectacle de haut niveau face aux Russes, ponctué de buts plus beaux les uns que les autres et marqué par les grosses performances de Kanté, Griezmann, Payet et Coman. De bon augure pour l'Euro, si l'on omet les sautes de concentration défensives.

France 4-2 Russie

Buts : Kanté (8e), Gignac (38e), Payet (64e) et Coman (76e) pour la France // Kokorin (56e) et Zhirkov (68e) pour la Russie

La dernière fois que l'équipe de France avait triomphé avec la manière dans son stade, c'était un certain 13 novembre, contre l'Allemagne. La rencontre et son contenu avaient alors fort logiquement été passés inaperçus par les événements tragiques de la soirée. Cette fois, les supporters des Bleus n'ont eu aucun raison de bouder leur plaisir devant le match de leur équipe. Ils ont pu y voir des sourires, du beau jeu, du talent, une victoire, des joueurs impliqués et une prestation aboutie de la part de leurs protégés. S'il faudra attendre un peu et confirmer tout ça lors de l'Euro avant de parler d'éventuel bonheur, les signaux sont en tout cas aux verts pour la compétition. Mis en orbite par Kanté et Gignac en première mi-temps puis par deux délicieux caramels signés Payet et Coman en seconde, l'EDF boucle sa préparation de très belle façon avant de passer aux choses sérieuses. Avec un groupe uni, solidaire et composé de nombreux éléments géniaux. Mais aussi avec une propension à s'oublier en défense, comme le prouvent les deux pions encaissés.

Deuxième sélection et premier but pour Kanté


Cinq changements pour les Bleus par rapport aux Pays-Bas : exit Mandanda, Koscielny, Matuidi, Payet et Giroud, bonjour Lloris, Sakho, Kanté, Martial et Gignac. Face à un bloc difficile à bouger, la France débute bien, avec du mouvement et des récupérations hautes grâce à un redoutable trio Diarra-Kanté-Pogba. C'est d'ailleurs sur l'une d'elles, et après un chouette mouvement collectif, que Kanté débloque rapidement la partie. Un but pour sa deuxième sélection : joyeux anniversaire N'Golo, et bravo pour la présence offensive. L'autre joueur en méga forme, c'est l'électron libre Griezmann, souvent à l'origine des occasions des tricolores.

Perdus, les Russes n'existent que par leur impact physique parfois exagéré. Pogba, précieux dans l'entre-jeu, gâche néanmoins les coups-francs bien placés. Varane met tout le monde d'accord avec un positionnement et une autorité efficace pendant que Lass ne perd aucun ballon. Bref, la France séduit. Ou assure, c'est selon. À tel point que Gignac double le score sur un coup de pied arrêté signé…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant