L'écrivain Jonathan Franzen avoue qu'il « n'a pas beaucoup d'amis noirs » et provoque les sarcasmes

le
0
Jonathan Franzen, en mai 2015.
Jonathan Franzen, en mai 2015.

Dans un entretien à Slate.com, l’auteur des « Corrections » explique qu’il n’écrit pas sur la question raciale parce qu’il n’a pas de relations avec les Noirs. Et divise le monde littéraire américain.

Jonathan Franzen a-t-il été trop honnête ? Dans un entretien publié dimanche 31 juillet sur le site Slate.com, le romancier, auteur des Corrections (L’Olivier, 2002 ; National Book Award 2001), s’est vu demander s’il avait jamais envisagé d’écrire un livre sur la question raciale. Il répond, sans fard :

« J’y ai pensé, mais – c’est une confession embarrassante –, je n’ai pas beaucoup d’amis noirs. Je n’ai jamais été amoureux d’une femme noire. Je pense que si ça avait été le cas, j’oserais [écrire sur la question raciale]. » Avec humour, une essayiste et romancière (Noire), Brit Bennett, a rebondi :

« Les rumeurs sont vraies. Je suis l’amie noire de Jonathan Franzen. »

Mais, après les morts médiatisées de plusieurs Noirs aux mains de la police, puis la fusillade de juillet visant des policiers à Dallas, la question raciale est au cœur du débat public aux Etats-Unis – c’est d’ailleurs pour ça que la question était posée. Et d’autres ont pris beaucoup plus au sérieux ces propos, quitte à lancer un débat sur la nature de l’inspiration des romanciers.

Sur Twitter, une finaliste du National Book Award 2015 (pour The Turner House, non traduit), la romancière afro-américaine Angela Flournoy, n’a pas particulièrement apprécié la vision très terre à terre de Franzen :

« Tous les livres de Franzen traitent des questions raciales. Les “Corrections” se terminent sur un homme blanc, atteint de démence, qui réprimande son aide-soignant noir. “Freedom” [2011, L’Olivier] jette une fe...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant