L'Ecosse se félicite de "l'écoute bienveillante" de l'UE

le
0
    LUXEMBOURG, 27 juin (Reuters) - L'Union européenne a promis 
de rester ouverte aux discussions avec Edimbourg, a annoncé 
lundi un émissaire du gouvernement écossais dépêché à Bruxelles. 
    L'Ecosse s'est prononcée à 62% pour le maintien dans l'UE 
lors du référendum de jeudi et Nicola Sturgeon, chef de 
l'exécutif local, a promis samedi de trouver un moyen d'y rester 
malgré la victoire du "Out" à l'échelle du Royaume-Uni.  
    "J'ai trouvé une écoute bienveillante", a déclaré Fergus 
Ewing, ministre écossais de l'Agriculture, interrogé par Reuters 
à l'issue d'une réunion avec ses homologues français, Allemand 
et irlandais, notamment.  
    "Au cours des 24 dernières heures, de hauts responsables 
européens ont dit qu'ils aimeraient voir l'Ecosse devenir le 28e 
Etat membre.  
    "Il n'y a pas de mécanisme permettant à l'Ecosse de rester 
dans l'UE alors que la Grande-Bretagne en sort, mais l'UE a fait 
la preuve de son adaptabilité et de sa souplesse", a-t-il 
ajouté.  
    A Bruxelles, on se montre toutefois prudent à l'idée 
d'intégrer l'Ecosse de plein droit. La même attitude avait 
prévalu avant le référendum d'autodétermination de 2014, qui 
avait suscité les craintes de plusieurs Etats membres, dont 
l'Espagne, elle-même confrontée à des velléités séparatistes. 
    Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne 
qui a déjà reçu Nicola Sturgeon il y a un an, n'exclut toutefois 
pas de rencontrer à nouveau des représentants écossais, a  
indiqué son porte-parole. "La porte du président Juncker est 
très ouvert", a-t-il ajouté.  
     
 
 (Sybille de La Hamaide, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant