L'Ecosse pourrait revoter sur l'indépendance en cas de Brexit-Sturgeon

le
2
    EDIMBOURG, 15 juin (Reuters) - L'Ecosse pourrait organiser 
un nouveau référendum sur l'indépendance si le "Out" l'emporte 
lors du référendum du 23 juin sur l'avenir du Royaume-Uni au 
sein de l'Union européenne, contre l'avis des électeurs 
écossais, majoritairement opposés au Brexit, avertit la Première 
ministre écossaise Nicola Sturgeon. 
    "Le Royaume-Uni ferait une terrible erreur s'il votait en 
faveur d'une sortie de l'Union européenne. Et je pense qu'il 
serait impossible pour l'Ecosse de défendre démocratiquement le 
fait d'en sortir, alors que nous avions voté pour y rester", 
a-t-elle déclaré dans une interview à Reuters.   
    Lors du premier référendum sur l'indépendance de l'Ecosse, 
en septembre 2014, les Ecossais ont rejeté l'indépendance par 
55% des voix.     
    Nicola Sturgeon, membre du Parti national écossais (SNP, 
indépendantiste), a estimé que beaucoup d'Ecossais avaient, lors 
de cette consultation, voté pour le maintien dans le Royaume-Uni 
parce qu'ils voulaient rester dans l'UE. 
    La Première ministre mène campagne en faveur de l'UE, 
qu'elle juge bénéfique pour l'emploi, les entreprises et les 
droits des salariés.  
    En Ecosse, le camp du Brexit, même s'il reste minoritaire, 
gagne du terrain dans les sondages, comme dans tout le 
Royaume-Uni.   Selon une enquête Ipsos MORI publiée 
mercredi, réalisée auprès d'un échantillon de 1.000 personnes 
entre le 6 et le 12 juin, 53% des Ecossais voteraient pour un 
maintien dans l'UE, 32% pour une sortie et 15% sont indécis. 
    Il y a six semaines, le camp du "Remain" recueillait 66% des 
intentions de vote contre 29% pour le "Leave". 
 
 (Elisabeth O'Leary, Andy Bruce, Guy Faulconbridge; Laura Martin 
pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a 6 mois

    Les Anglais ont le droit de rester Anglais et les Français le droit de rester Français... mais il va falloir se battre !

  • delapor4 il y a 6 mois

    Les "élites" mondialistes prennent peur. C'est bon signe !