L'Ecossais Alex Salmond briguera un siège à Westminster en 2015

le
0

LONDRES, 7 décembre (Reuters) - L'ancien dirigeant du Parti national écossais (SNP) Alex Salmond a annoncé dimanche qu'il briguerait un siège au parlement de Westminster lors des élections législatives de mai prochain. L'ancien Premier ministre écossais a dirigé la campagne du "oui" à l'indépendance lors du référendum du 18 septembre dernier avant de démissionner après la victoire du "non". Peu avant la consultation, les grands partis britanniques favorables au "non" ont promis de transférer de nouveaux pouvoirs à l'Ecosse, dont celui de fixer le taux d'impôt sur le revenu, mais le SNP estime que cela ne va pas assez loin. "Les partis de Westminster feront le moins de concessions possible", a expliqué Alex Salmond lors d'une réunion locale du SNP. "C'est à nous de nous assurer que l'Ecosse obtiendra ce qui a été promis", a-t-il dit. "Face à tant d'enjeux pour l'Ecosse, il est impossible de se tenir à l'écart", a-t-il poursuivi. Alex Salmond, qui a déjà usé pendant longtemps les bancs de la Chambre des communes, entre 1987 et 2010, se présentera dans la circonscription de Gordon, dans le nord-est de l'Ecosse. Le siège est actuellement occupé par le libéral-démocrate Malcolm Bruce, qui l'a emporté en 2010 avec une avance de plus de 6.700 voix, mais qui ne se représentera pas. Le SNP était arrivé deuxième. Malgré le rejet de l'indépendance par 55% des voix lors du référendum du 18 septembre, le SNP a toujours le vent en poupe. Un sondage publié le mois dernier par l'institut Ipsos-MORI montrait que le parti indépendantiste, qui a six élus au parlement britannique, pourrait obtenir l'an prochain 54 sièges sur les 59 sièges réservés aux élus écossais. Ce cas de figure ferait quasiment disparaître de la carte politique écossaise le Parti travailliste, et menacerait les chances d'alternance du Labour au niveau national. (Kylie MacLellan; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant