L'économie syrienne menacée d'«effondrement»

le
0
INFOGRAPHIE - La Bourse de Damas a dévissé de 35% depuis le début des révolutions arabes. Le FMI a abaissé ses prévisions de croissance. La livre syrienne s'écroule. La Banque centrale a agi, mais cela ne suffit pas.

Ce lundi, le président syrien Bachar al-Assad a tiré la sonnette d'alarme et appelé au soutien à l'économie du pays, menacée d'«effondrement» car touchée de plein fouet par la crise politique et diplomatique sans précédent que connaît le pays. Témoin direct de la dégradation de l'économie syrienne, la Bourse de Damas, toute jeune - elle n'a qu'un peu plus de deux ans - et très fragile: jusqu'à cette année, sa courbe évoluait sainement à la hausse, mais depuis janvier, alors que la révolution tunisienne permettait d'évincer- en quelques jours - le président Ben Ali, et engageait la contagion du mouvement de protestations dans les pays arabes, l'indice principal de la Bourse de Damas, le DSE, reflue à mesure que la hargne des Syriens opposés à un régime qui se défend par la répression se prolonge et s'intensifie dans tout le pays. Vendredi dernier, à la clôture, le DSE tombait à 1117,32 points, son niveau le plus bas jamais enregistré, et en repli de 35%

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant