L'économie pèse sur la demande de caoutchouc, selon SIPH

le
0

par Alice Cannet

PARIS (Reuters) - La Société Internationale de Plantations d'Hévéas (SIPH) estime que la consommation mondiale de caoutchouc pourrait reculer légèrement cette année dans un contexte où l'incertitude autour de la croissance des marchés émergents et le ralentissement économique contraignent l'industrie automobile à freiner ses commandes.

SIPH, spécialisée dans la production, l'usinage et la commercialisation de caoutchouc naturel à usage industriel, réalise près de la moitié de ses ventes auprès de Michelin.

La société n'a pas constaté de rebond de la demande de fabricants de pneus, qui restent attentistes, a déclaré Frédérique Varennes, secrétaire générale du groupe.

"Tout le monde se pose des questions sur la croissance mondiale ou la récession mondiale et tant qu'on n'a pas plus de visibilité, notamment sur la croissance des pays émergents et surtout la Chine, l'orientation du marché restera difficile à lire", a-t-elle dit lors d'un entretien à Reuters.

La Chine, premier consommateur mondial de caoutchouc, a abaissé en mars son objectif de croissance à 7,5% en 2012 au lieu des 8% qui avaient prévalu lors des huit années précédentes.

"Cette année ne peut pas être de la même qualité que 2011, qui a vraiment été marquée par des cours absolument exceptionnels, du jamais vu", a également déclaré Frédérique Varennes.

La consommation de caoutchouc pourrait légèrement reculer cette année comme en 2009, a-t-elle ajouté. Les affaires avaient rapidement repris à l'époque mais il n'y a pas jusqu'ici de signe d'une telle tendance aujourd'hui, a cependant dit la secrétaire générale de SIPH.

Après avoir atteint plus de cinq dollars le kilo en 2011, le prix du caoutchouc est aujourd'hui retombé sous trois dollars.

Le groupe, qui vise une production de 144.000 tonnes de caoutchouc cette année, extrait un peu moins de la moitié de cette production de ses propres plantations et achète le solde à des exploitants locaux.

SIPH s'attend à ce que sa propre production annuelle, actuellement proche de 70.000 tonnes, atteigne au moins 100.000 tonnes en 2025-2030, a indiqué Frédérique Varennes.

La production mondiale de caoutchouc, menée par la Thaïlande et l'Indonésie, s'élève à près de 11 millions de tonnes.

L'action SIPH affiche un bond de 28% depuis le début de l'année, pour une capitalisation de 385 millions d'euros.

Benjamin Mallet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant