L'économie mondiale inquiète la banque centrale américaine

le
3
La Fed et sa dirigeante, Janet Yellen ici le 2 décembre 2015, semblent avoir de plus en plus de difficultés à jauger l'impact sur l'économie américaine de la baisse du pétrole.
La Fed et sa dirigeante, Janet Yellen ici le 2 décembre 2015, semblent avoir de plus en plus de difficultés à jauger l'impact sur l'économie américaine de la baisse du pétrole.

Elle a laissé ses taux directeurs inchangés, mais continue de prévoir un relèvement « graduel » de ses taux au cours des prochains mois.

La Réserve fédérale américaine (Fed) a fait part, mercredi 27 janvier, de sa préoccupation à propos des turbulences financières actuelles et du ralentissement de la croissance mondiale. À l’issue d’une réunion de deux jours de son Comité de politique monétaire, la banque centrale a laissé ses taux directeurs inchangés. Malgré un discours un peu plus pessimiste que celui adopté en décembre, lors de la précédente réunion, la Fed continue toutefois de prévoir un relèvement « graduel » de ses taux au cours des prochains mois.

Après avoir relevé les taux directeurs pour la première fois en neuf ans, il y a six semaines, la Fed a donc légèrement changé de ton. « La croissance économique [aux États-Unis] a ralenti à la fin de l’année », constate-elle dans son communiqué. Par ailleurs, « Le Comité surveille étroitement l’économie mondiale et les développements financiers et évalue leurs implications sur le marché du travail et l’inflation » aux États-Unis, souligne-t-elle. Un diagnostic qui a fait l’objet d’une unanimité au sein du Comité.

La Fed semble avoir de plus en plus de difficultés à jauger l’impact sur l’économie américaine de la baisse du pétrole et du ralentissement dans un certain nombre de pays, à commencer par la Chine. Malgré les progrès réalisés sur le marché de l’emploi, la bonne tenue de la consommation et la reprise du marché immobilier, l’économie américaine est menacée de l’extérieur. Les turbulences sur les marchés financiers pourraient être de nature à sape...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • finkbro1 il y a 11 mois

    le dogme des us a été pendant des décennies : notre monnaie : votre problème, ça c était avant que des puissances mondiale viennent les concurrencer

  • b.renie il y a 11 mois

    Que la FED prenne les choses en main (on ne peut rien faire sans les USA) en réunissant les banques centrales des pays du G20 pour remettre de l'ordre dans le fonctionnement de la finance mondiale qui met l'économie mondiale à risques par la financiarisation outrancière de son activité qui est la cause de la croissance introuvable de l'économie réelle

  • b.renie il y a 11 mois

    "l’économie américaine est menacée de l’extérieur dit la FED". Ce sont les USA qui ont mis le feu au baril de poudre avec l'abandon des accords de Bretton Woods, le refus d'utiliser les DTS, en dérégulant totalement l'organisation de la finance mondiale par la généralisation du modèle de banque anglo-saxon : la banque universelle dont la dangerosité a été démontrée en 2008