L'économie mondiale est dans une situation «dangereuse»

le
0
Dans un entretien au Journal du dimanche , la directrice du FMI Christine Lagarde presse les dirigeants européens à accélérer l'application des réformes décidées lors du sommet de Bruxelles de décembre.

Le Fonds monétaire international (FMI) met la pression sur les dirigeants européens. Très critique, la directrice de l'institution, Christine Lagarde, affirme dans le Journal du dimanche, que «le sommet du 9 décembre n'était pas assez détaillé sur les aspects financiers et trop compliqué sur les principes fondamentaux». Selon elle, les discussions entre Nicolas Sarkozy, Angela Merkel et leurs homologues n'ont pas encore réussi à stopper la crise: «Il y a eu des progrès considérables en Europe mais ils ont graduels et mal compris».

Selon Christine Lagarde, les blocages sont avant tout politiques: «Il serait utile que les Européens parlent d'une seule voix et annoncent un calendrier simple et détaillé. Les investisseurs l'attendent. Les grands principes ne les impressionnent pas». Il faut «accélérer la mise en oeuvre des mesures» qui ont été prises, comme le changement des traités de l'Union pour renforcer l'intégration budgétaire et engager chaque pays à re

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant