L'économie mondiale au bord d'une nouvelle crise ?

le , mis à jour le
0

Méthode Coué ou enthousiasme post-réveillon, il est de tradition qu’en janvier les économistes anticipent une accélération de la croissance mondiale pour la nouvelle année. Or ce pari a été systématiquement perdant depuis 2011. En particulier l’an passé, où la hausse du PIB de la planète a ralenti à 3%, après 3,4% en 2014. Le consensus avait mal anticipé les sévères récessions qui ont frappé le Brésil et la Russie – deux pays qui pèsent tout de même 6% de l’économie mondiale – et dans une moindre mesure l’ampleur du ralentissement en Chine.

Mais, depuis début 2016, tout optimisme irraisonné est étouffé par un climat particulièrement anxiogène. À l’image des récen­tes prévisions de l’OCDE (voir ci-contre), les économistes tablent, pour l’heure, sur une stagnation de la croissance mondiale cette année, autour de 3%. Mais ce n’est qu’une hypothèse centrale : tous ont en tête des scénarios plus noirs, si se concrétisait l’un des risques qui menacent l’économie mondiale.

Déséquilibres

Tout a débuté à l’été 2015 avec une montée du stress autour de la Chine. Au-delà du freinage plus marqué que prévu de cette économie qui cumule des désé­quilibres criants – dont l’explosion de la dette des entreprises depuis 2008 –, la baisse du yuan depuis mi-août alimente les pires craintes, voire les fantasmes.

Surtout, une accélération aussi brutale

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant