L'économie, la grande faiblesse de Manuel Valls ?

le
0
Manuel Valls.
Manuel Valls.

France Inter : Vous estimez que l'arrivée de Manuel Valls à Matignon pose une question essentielle : est-il capable de parler d'économie ? Charlotte Chaffanjon : Oui. François Hollande n'a qu'une obsession : inverser durablement la courbe du chômage grâce au fameux pacte de responsabilité. Le reste, il ne faut pas se mentir, est passé au second plan depuis longtemps. Or, ce qu'on connaît de Manuel Valls, c'est d'abord son penchant pour les questions institutionnelles. En 2011, il avait animé un forum sur la rénovation des institutions. La République est un thème qui lui est cher. Et puis, depuis l'arrivée de la gauche au pouvoir, on sait qu'il a multiplié les prises de position, sur les Roms, sur le droit de vote des étrangers, dans l'affaire Dieudonné. Il s'est au passage mêlé de la réforme pénale de Christiane Taubira... Et puis il a mis l'accent sur la lutte contre la délinquance... Je vous arrête... Il était ministre de l'Intérieur, c'est normal qu'il se soit concentré sur ces sujets-là... Oui, bien sûr ! Mais cela laisse planer un gros doute : dans quelle mesure est-il capable de mener à bien la grande mission du quinquennat qui est le redressement économique du pays ? J'ai posé récemment la question à l'un de ses proches, qui a un peu balayé en disant : "Il faut accompagner la transformation du poste de Premier ministre. On attend une autorité naturelle. Pas quelqu'un qui soit le spécialiste de tout et sur...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant