L'économie italienne s'est contractée de 0,2% au T2

le
1

ROME, 29 août (Reuters) - L'économie italienne s'est contractée de 0,2% au deuxième trimestre en raison notamment d'une chute des investissements qui a précipité le retour du pays en récession, montrent des statistiques officielles publiées vendredi. Cette contraction est légèrement inférieure à celle qui avait été annoncée en première estimation, de -0,3%, indiquent les chiffres publiés par ITSAT. Ils soulignent l'étendue des difficultés du président du Conseil Matteo Renzi qui doit dévoiler dans la journée une série de mesures destinées à raviver une économie qui peine à renouer avec la croissance. Le détail des chiffres de vendredi montre que la demande intérieure a pesé sur l'activité, la hausse de 0,2% de la consommation des ménages ne parvenant pas à compenser la contraction de 2,1% de l'investissement. La progression de 1,9% affichée par les exportations n'a pas non plus suffi à contrebalancer la hausse de 2% des importations. Après avoir diminué de 0,1% au premier trimestre (chiffre confirmé), le PIB italien est donc techniquement retombé en récession, la troisième depuis 2008, après avoir brièvement sorti la tête de l'eau au dernier trimestre 2013 avec une très légère croissance de 0,1%. La plupart des économistes s'attendent à ce que l'économie italienne dégage une croissance dérisoire, voire nulle, cette année. Le gouvernement a lui même admis qu'il devrait réviser sa prévision d'une croissance de 0,8%, faite en avril. ID:nL5N0QX2ZL (Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le vendredi 29 aout 2014 à 12:58

    depuis Berlu, cela fait 20 ans que cela dure en italie...

Partenaires Taux