L'économie française en panne

le
18

Au troisième trimestre, l'emploi salarié a reculé de 0,4%
Au troisième trimestre, l'emploi salarié a reculé de 0,4%

La présentation de la loi Macron destinée à « libéraliser » la croissance française intervient dans un contexte de recul de l'emploi salarié en France : -0,3% au troisième trimestre.

La morosité, c'est maintenant. Alors qu'Emmanuel Macron doit présenter mercredi son projet de loi devant « libérer » certaines professions réglementées et étendre le travail dominical dans le but de dynamiser l'économie française, les derniers chiffres de l'emploi salarié et de la production industrielle ne rassurent pas.

Au troisième trimestre, l'emploi salarié a reculé en France de 0,3% par rapport au trimestre précédent et de 0,4% sur un an selon les données publiées par l'Insee. Ce sont près de 33.400 postes qui ont été détruit au dernier trimestre (55.200 si l'on prend en compte les emplois intérimaires). C'est le secteur de la construction qui enregistre la plus forte baisse annuelle : -2,6% avec 36.800 emplois perdus sur un an (-15.200 emplois au troisième trimestre). L'industrie n'est pas en reste avec 11.300 postes supprimés au troisième trimestre (-0,4%), soit 38.100 postes en moins sur un an (-1,2%). Seul le secteur tertiaire a créé 15.300 emplois sur un an (+0,1%) malgré une diminution de 0,3% au troisième trimestre.

Même les chiffres de la production industrielle sont en recul sur le mois d'octobre : -0,8%. Au cours des trois derniers mois, la production de l'ensemble de l'industrie affiche néanmoins une hausse de 0,3% mais ressort en baisse de 0,6% sur un an.

J.G

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie le jeudi 11 déc 2014 à 05:40

    pardi on lui coupe les pattes. On tire sur ceux qui poussent parce qu'ils gagnent de l'argent et pleure sur ceux qui exploitent le système. Alors on est en train de mourir.

  • d.jousse le mercredi 10 déc 2014 à 18:31

    les patrons veulent qu'on les laisse travailler. Revoir le droit du travail, ça ne coût rien à la France. Libérer les énergies et tout ira bien.

  • fquiroga le mercredi 10 déc 2014 à 18:28

    Mais pas la fiscalité qui est en train de couler la France

  • mlemonn4 le mercredi 10 déc 2014 à 18:22

    A force de faire boire un âne qui n'a pas soif, enfin nos technicrates de fonctionnaires politiques se rendre compte qu'ils ne servent plus à rien! les français n'ont plus du tout confiance dans les politicards (droite et gauche); ce sont des affairistes et menteurs professionnels, qui plus est, fonctionnaires qui ne comprennent rien à l'économie; ils pensent régler la croissance et le chomage par les dépenses et la dette publique; les acteurs économiques ont compris et ont décidé d'arrêter!

  • M1531771 le mercredi 10 déc 2014 à 17:55

    Mince alors..mais c'est donc vrai !

  • zzzle le mercredi 10 déc 2014 à 17:32

    A M1628016Avec un PIB avec" moins de blaireaux" on arrive à 2000Mds€ de dettes et plus de 500Mds€ en 5 ans si cela n'est pas parlant ..et sans être grossier ..!

  • M1628016 le mercredi 10 déc 2014 à 17:18

    Damned il y a des buzes ici , zzle la productivité cela te parle , produire plus mais avec moins (informatique robotique, impression 3D .....) DONC PIB égale avec moins de blaireaux. Et dire que tous ces ignares en économie votent et TOUJOURS pour les mêmes NAZES qui eux aussi comprennent RIEN à RIEN.Vous êtes mort les framages qui puent vous êtes MORT.

  • zzzle le mercredi 10 déc 2014 à 17:08

    Un PIB est basé sur le nombre d'heures de travail des salariés , aussi comment l'augmenter si avec tous ces multiples plans sociaux on ne fait que diminuer le nombre de travailleurs ? Je voudrais comprendre ..!

  • supersum le mercredi 10 déc 2014 à 16:54

    Oui mais fonctionnaire c'est le seul métier qu'ils connaissent donc ça ferait des chômeurs en plus

  • nicog le mercredi 10 déc 2014 à 16:53

    Les ânes du Privé sont fatigués de porter le fardeau global...