L'économie des applications emploie 1 million de personnes en Europe

le
0
L'économie des applications emploie 1 million de personnes en Europe
L'économie des applications emploie 1 million de personnes en Europe

L'économie des applications mobiles dans l'Europe des 28 représente des revenus de 16,5 milliards de dollars et un million d'emplois directs comme indirects, selon une étude du cabinet d'analyse VisionMobile publiée mercredi.Avec la démocratisation des smartphones - ces téléphones intelligents qui permettent de naviguer sur internet grâces aux systèmes d'exploitation comme iOS (Apple), Android (Google) et Windows Phone (Microsoft) - s'est développé un univers d'applications créées par des développeurs.L'Union européenne bénéficie de deux façons de ce marché des applications, explique VisionMobile.D'abord par les emplois directs et les revenus associés au développement et à la vente des applications aux utilisateurs. Mais également indirectement grâce aux gains de productivité et l'efficacité dus à l'utilisation des applications mobiles dans la vie courante, tant par les consommateurs que par l'industrie.Selon VisionMobile, l'économie des applications mobiles générera 16,5 milliards de dollars de revenus en 2014 pour l'Europe des 28, soit 19% des 69,8 milliards que ce marché produira au niveau mondial pour l'année en cours.Cependant, si l'Europe reste un "acteur clé" de l'économie mondiale des "apps", "sa part se réduit, passant de 24% des revenus mondiaux en 2012 à 19% en 2014", balayé par la croissance de l'Asie sur ce marché, souligne l'étude."La Chine et l'Inde vont tirer la croissance des smartphones dans les prochaines années", ce qui coïncidera avec la création locale d'applications, assure VisionMobile. "Si les développeurs européens sont bien placés pour prendre de larges parts de marché dans les pays occidentaux, ils devraient également viser le marché en croissance rapide des pays asiatiques", quitte à "nouer des partenariats locaux" pour faire tomber "les barrières linguistiques et culturelles", ajoute-il.Le marché mondial des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant