L’économie circulaire : le circuit du zéro déchet prend pied en Chine

le
0
C’est un concept né en Europe et testé à grande échelle… en Chine. Jean-Claude Lévy décrit dans son livre L’économie circulaire: l’urgence écologique? l’expérience chinoise, qui pourrait inspirer les occidentaux mais qui devrait surtout être l’avenir des puissances émergentes.
Zéro déchet. Et si l’exemple venait d’un des pays les plus pollués au monde, la Chine? Selon un rapport de la Banque Mondiale, chaque année, 750 000 personnes y meurent prématurément à cause de la pollution de l’air ou de l’eau. Parmi les 20 villes les plus polluées au monde, 16 sont chinoises. Triste palmarès. Et pourtant, selon Jean-Claude Lévy, historien, géographe (*), l’Empire du Milieu serait à la pointe d’un concept qui fait son apparition dans les rapports des climatologues: l’économie circulaire. En clair, il s’agit d’un modèle économique qui intégrerait les déchets dans le processus de production. Elle serait, selon Jean-Claude Lévy, «la fille de l’écologie industrielle».

Car avant de devenir un concept qui embrasse maintenant la politique urbaine, l’économie circulaire ne concernait que l’industrie. L’idée a germé dans les années 70, dans l’esprit d’un architecte suisse, Walter Stahel. L’illustration la plus connue de l’écologie ind
...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant