L'économie chinoise montre des signes inattendus de faiblesse

le
0
L'économie chinoise montre des signes inattendus de faiblesse
L'économie chinoise montre des signes inattendus de faiblesse

par Lucy Hornby

PÉKIN (Reuters) - L'économie chinoise s'est montrée hésitante en avril, avec des chiffres de production en-dessous des attentes, un ramollissement des ventes au détail et un fléchissement de l'inflation qui témoignent de conditions économiques plus difficiles que prévu.

La production industrielle a progressé à son rythme annuel le plus faible en près de trois ans, tandis que la croissance des investissements en immobilisations est tombée à son plus bas niveau en dix ans.

Ces chiffres montrent que les effets d'une crise du crédit prolongée dans le secteur immobilier, couplés à une demande en berne sur les marchés d'exportation, ont été plus sévères qu'attendu.

"Les chiffres semblent indiquer une poursuite du ralentissement de l'économie au début du deuxième trimestre, avec une faiblesse dans tous les segments de la demande privée", selon Dariusz Kowalczyk, économiste chez Crédit Agricole-CIB, à Hong Kong.

"Cela accentue la pression en faveur de mesures de soutien, tant sur le plan de la politique budgétaire que monétaire. En particulier, vu le tassement de l'inflation, nous estimons qu'un tel assouplissement est non seulement possible mais nécessaire."

La Chine a procédé à de légers ajustements monétaires et budgétaires depuis l'automne dernier, les effets conjoints d'un affaiblissement de la demande en provenance de l'Union européenne - son premier marché d'exportation - et de la politique monétaire restrictive menée jusqu'alors par Pékin ayant rendu la vie dure aux entreprises du pays.

Et à présent que l'économie chinoise montre des signes d'essoufflement, les analystes estiment que les efforts de Pékin pour lui redonner de l'élan devraient se montrer plus audacieux.

UNE PLUS GRANDE MARGE MONÉTAIRE

"Le gouvernement a tenté de ranimer l'économie de manière globalement assez passive, mais cette stratégie semble échouer", juge Alistair Thornton, économiste chez IHS Global Insight à Pékin. "Il faut maintenant une politique monétaire plus affirmée."

Le tassement de l'inflation laisse a priori à Pékin une plus grande marge de manoeuvre pour assouplir sa politique et permettre à l'économie de rebondir après le ralentissement constaté au premier trimestre, alors que les chiffres décevants du commerce extérieur chinois publiés jeudi nourrissent les craintes d'un ralentissement de l'économie mondiale.

L'inflation chinoise s'est continuellement atténuée depuis un pic à 6,5% touché en juillet 2011, son plus haut niveau en trois ans, en réponse à une série de mesures de resserrement monétaire et au fléchissement de l'activité économique.

Les chiffres de la masse monétaire ont montré que les banques chinoises n'ont accordé que 681,8 milliards de yuans (83,4 milliards d'euros) de prêts en avril, derrière les 800 milliards de yuans des prévisions de marché.

Ces résultats amènent les commentateurs à se demander si les règles monétaires imposées par Pékin sont suffisamment souples pour permettre à l'économie chinoise de redresser la barre.

Le fléchissement de l'inflation a notamment conduit certains investisseurs à supposer que la Chine pourrait continuer à abaisser le montant minimum de liquidités que doivent garder en réserve les banques, de manière à les encourager à prêter aux entreprises en mal de financement.

La Chine a déjà réduit de 100 points de base (pdb) le ratio de réserves obligatoires depuis novembre 2011, l'éloignant d'un niveau record de 21,5%.

Le consensus des marchés prévoit encore 150 pdb de baisse de ce ratio cette année, selon une enquête Reuters.

Les données publiées jeudi sur le commerce extérieur ont souligné le risque d'une nouvelle baisse de la demande pour l'économie chinoise, centrée sur l'industrie.

En avril, la hausse annuelle des exportations n'était que de 4,9%, loin derrière les 8,5% attendus par le marché, alors que les importations ont quasiment stagné.

Julien Dury pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant