L'économie allemande en forme au premier trimestre

le
8
ACCÉLÉRATION DE LA CROISSANCE ALLEMANDE AU 1ER TRIMESTRE
ACCÉLÉRATION DE LA CROISSANCE ALLEMANDE AU 1ER TRIMESTRE

par Annika Breidthardt

BERLIN (Reuters) - La croissance de l'économie allemande s'est accélérée au premier trimestre pour atteindre son rythme le plus rapide depuis trois ans, bénéficiant d'un accroissement de la demande intérieure et d'une météo clémente favorisant le secteur de la construction.

Le produit intérieur brut (PIB) de la première économie d'Europe a enregistré une progression de 0,8% après 0,4% au dernier trimestre 2013, selon les données en première estimation publiées jeudi par l'Office fédéral des statistiques.

Ce chiffre, qui porte la croissance de l'économie allemande à 2,5% sur un an, est supérieur aux prévisions puisque les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une progression du PIB de 0,4%.

L'Allemagne devrait ainsi contribuer à une faible croissance au premier trimestre pour l'ensemble de la zone euro et elle confirme son statut de bon élève, contrairement à la France, qui a enregistré une croissance nulle au premier trimestre, selon les premiers résultats publiés jeudi par l'Insee.

La première estimation de la croissance pour la zone euro au premier trimestre est attendue à 11h00. Le consensus Reuters la donne à 0,4%.

En Allemagne, l'élan du début d'année est venu exclusivement du marché intérieur, le commerce extérieur ayant au contraire freiné la croissance, souligne l'Office des statistiques.

FACTEURS FAVORABLES

La solidité du marché de l'emploi a stimulé la consommation des ménages. Les dépenses publiques ont également augmenté de même que les investissements, notamment dans l'équipement et le secteur de la construction, favorisé par des températures clémentes.

"Le bon chiffre de la croissance illustre ce qu'il advient lorsque des facteurs exceptionnels favorables s'ajoutent à la bonne forme de l'économie allemande", note Andreas Scheuerle, économiste chez DekaBank.

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a salué les chiffres du premier trimestre et souligné un climat favorable à une croissance durable.

Le gouvernement, qui mise sur une croissance de 1,8% cette année après 0,4% en 2013, s'attend toutefois à un léger ralentissement au deuxième trimestre.

Les économistes sont également moins optimistes à court terme, à la lumière notamment de récents indicateurs décevants pour les exportations, la production industrielle et les ventes de détail.

L'incertitude globale en raison de la tension géopolitique créée par le conflit ukrainien pourrait également peser sur le chiffre de la croissance au deuxième trimestre.

(Avec Madeline Chambers, Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pierry5 le jeudi 15 mai 2014 à 11:20

    La force de l'Allemagne et de quelques pays peu dévaluateur avant l'Euro tels les Pays Bas et l'Autriche notamment contribue à renforcer l'Euro ce qui va finir par devenir mortel pour certains pays faibles.

  • M7817796 le jeudi 15 mai 2014 à 11:12

    L'Allemagne seule à profiter du système des fous. Cela suffit. Reprenons notre monnaie notre banque, remboursons la dette, ce qui allègera notre budget de plusieurs milliards chaque année.

  • pbenard6 le jeudi 15 mai 2014 à 10:57

    ah bon! je croyais que c'était l'économie française

  • gixermil le jeudi 15 mai 2014 à 10:44

    France 0/ Allemagne 1 , pas étonnant puisque nous sommes en phase de réduction de dépenses publiques. faut pas REVER si l'export ne redémarre pas cela ne peux que rester "flat" pendant plusieurs années. ==> reste plus qu'à augmenter les impôts des "riches" au dessus de 1700€/mois. basta cosi

  • berkowi le jeudi 15 mai 2014 à 10:19

    Alors que les dernières informations de nos "grands Analystes financiers" faisaient état du contraire il y a encore deux jours. Bravo à eux, toujours aussi forts pour prédirent l'avenir quand les nouvelles sont publiées.

  • brenot le jeudi 15 mai 2014 à 10:13

    Petit Hollande et grande Merkel.

  • fbordach le jeudi 15 mai 2014 à 09:03

    Oui, mais ils n'ont pas un gouvernement de gooche...

  • bali16 le jeudi 15 mai 2014 à 08:58

    La France fait partie des pays de second rang type Italie, Espagne, Irlande ....