L'École française de danse fête ses 300 ans

le
0
Svemir/shutterstock.com
Svemir/shutterstock.com

(AFP) - Les 154 danseurs du Ballet de l'Opéra de Paris et les 138 "petits rats" de l'École de danse vont se surpasser du 15 au 25 avril pour commémorer la fondation par Louis XIV du "Conservatoire de danse" en 1713.

"C'est le tricentenaire de l'école française de danse, qui rassemble l'école et le Ballet", explique Brigitte Lefèvre, directrice de la danse à l'Opéra de Paris. Louis XIV veut à l'époque à la fois mettre de l'ordre dans la gestion de l'Opéra et jeter les fondations d'un style français, "c'est-à-dire une grammaire, une élégance française", ajoute Brigitte Lefèvre.

L'ordonnance royale stipule qu'"on y enseigne l'école française, fondée sur la primauté de l'harmonie, la coordination des mouvements, la justesse des placements et le dédain de la prouesse".

300 ans plus tard, un feu d'artifice de ballets illustrera l'excellence de l'école française, considérée comme une des meilleures au monde avec l'école russe. Le 15 avril, coup d'envoi avec un spectacle mêlant des ballets emblématiques ("Faust" de Léo Staats, une gloire de la danse française, et "Aunis" de Jacques Garnier) et une création de Béatrice Massin, référence de la danse baroque et de Nicolas Paul, danseur et chorégraphe issu de la compagnie.

Le très spectaculaire "défilé" - près de 300 danseurs - qui marque les grands événements à l'Opéra de Paris, réunira l'école et le Ballet pour conclure la soirée. Le même programme, à l'exception du somptueux défilé qui ne tiendrait tout simplement pas sur scène, sera donné une deuxième fois à Versailles dans l'écrin plus intime de l'Opéra Royal le 25 avril.

Les 17 et 18 avril, deux spectacles donneront aux jeunes élèves de l'école de danse l'occasion de briller. Les jeunes rêvent évidemment d'intégrer le Ballet, une des seules compagnies au monde où 95% des danseurs, solistes et corps de ballet sont issus de l'école de danse.

Un "gala des écoles du XXIe siècle" invite le 20 avril à Garnier des enfants du Bolchoï, de la Scala, des écoles canadienne et danoise et de la Royal Ballet School anglaise, sans oublier Stuttgart et Hambourg.

Une exposition retracera l'histoire de l'École française de danse de juin à août, au Palais Garnier.

Pour ceux qui n'auront pas réussi à arracher une place, le spectacle du 15 avril est retransmis sur Arte le 28 avril à 20H45. Arte a également réalisé une série documentaire en deux épisodes, "Graines d'Étoiles", qui suit les "petits rats" toute une année.

mpf/dab/bfa

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant